Économie de sous… ou de calories?

Ceci est une histoire vraie sur les calories par aliment que je vous partage avec joie.

Par soucis d’économie, un des membres de ma famille a toujours l’habitude de choisir le plat le moins dispendieux lorsqu’il place sa commande au restaurant. Plusieurs diront que c’est un comportement des plus radins, mais pour ma part, je n’hésite pas à considérer les confidences provenant d’une personne d’un certain âge comme ayant une grande valeur.

Je lui ai demandé s’il considérait avoir économisé beaucoup d’argent depuis cette décision et il a estimé la somme accumulé à (permettez moi d’être discret sur celle-ci mais je vous dirai seulement qu’il s’agit d’un montant considérable). Il faut dire qu’il pratique cette habitude depuis bientôt 55 ans. Toujours à la recherche de nouvelle idées pour améliorer mes décisions de consommation, je me suis décidé à observer le même comportement et à transposer cette habitude non pas en choisissant le plat le moins dispendieux, mais plutôt, vous l’aurez deviné, le moins calorique.

Il existe une énorme différence de calories entre les plats proposés lors du dîner au restaurant. Seulement en survolant les plats du jour, on peut constater des écarts extrêmes entre le nombre de calories de 2 assiettes proposées. Que faire alors? Le truc est d’estimer rapidement la composition des plats du menu. L’association par couleur peut nous aider bien sûr mais on peut également focaliser son attention sur l’aliment principal ainsi que sur la sauce d’accompagnement. L’aliment principal est facilement identifiable et on peut facilement en estimer la composition nutritionnelle. Est-ce une viande maigre, grasse, frite, pochée… ? Très important, il faut également avoir à l’œil les différentes sauces d’accompagnement. Ce sont généralement dans celles-ci que l’on trouvera la grande majorité des gras, des sucres et des calories d’un plat.

N’oubliez pas également les boissons qui ont également un grand rôle à jouer dans l’escalade rapide des calories prises lors d’un repas. Elles comportent généralement beaucoup de calories et sont « quelques fois » consommées trop rapidement.

Évidemment je ne m’étendrai pas trop sur la carte des desserts. Je crois que nous n’avons pas besoin de trucs supplémentaires pour considérer cette portion du repas comme étant très calorique.

Économiser des sous ou des calories? À vous de voir. Peut-être les deux ?

En terminant, croyez-vous que le plat comprenant le moins de calories par aliment est généralement également le plat le moins dispendieux ? J’attends vos réactions de ce côté.

Technorati Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *